Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de d.syne
  • Le blog de d.syne
  • : Blog d'illustrations amateur
  • Contact

Disclaimer

Les images et le contenu de ce site ne sont pas libres de droit. Merci de me contacter pour toute utilisation. ©D.Syne
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 15:29

En langue japonaise, "Pays du Bonheur" peut se traduire par Fukushima.

Je n'ai rien d'un anti-nucléaire primaire (je pense que mon bagage scientifique me permet de rester objectif), mais il me semble tout de même qu'on joue avec le feu depuis trop longtemps. D'autant que ceux qui veulent nous faire croire que nous n'avons pas le choix et que le risque reste raisonnable sont tout de même de fieffés menteurs! J'aurais sans doute l'occasion de revenir sur ce point car j'aimerais aborder la question de la filière Thorium dans un prochain strip, ce "détail" prouvant que l'on manipule depuis des décennies en nous imposant un nucléaire dangereux alors que d'autres voies sont possibles.

En attendant, je vous laisse avec ma Fée Nucléaire.

P.S. : au fait, ça n'est pas un hasard si c'est un militaire qui est première ligne de ceux qui applaudissent la fée, mais ça, je pense que vous l'aviez deviné...

 

D.Syne

 

Le-pays-du-bonheur.jpg

 

Tags : pays du bonheur fukushima daïchi japon nucléaire accident tchernobyle fée irradiée le cri militaire financier politicien scientifique apocalypse holocauste champignon atomique

 

Partager cet article

Repost 0
Published by d.syne - dans Dessins d'actu
commenter cet article

commentaires

Shyze 06/04/2011 14:14



Ouh qu'elle n'a pas l'air rassurant cette fée irradiée!



d.syne 06/04/2011 15:12



Ah? Pourtant elle irradie le bonheur! Elle chatoye même!


Et puis le vert c'est écolo non? Quoi? Pas quand c'est phosphorescent-radioactif ? Rhôoo



pep 03/04/2011 17:21



Jolie illustration (assez Matt Groëning dans les traits, j'aime beaucoup) !


Dans le texte, je suit cette même philosophie.


Le nucléaire reste une sacré avancé technologique et économique, mais on peut hélas pas stopper sa "frénésie cataclysmique" d'un simple interrupteur. 


Nous prenons sans doute beaucoup de risque, à l'exemple de Fukushima biensur. Quand un incident survient on à juste à regarder et espérer; C'est un peu léger comme assurance!


Bonne continuation


Bye



d.syne 03/04/2011 17:33



Merci pour la comparaison avec Matt Groëning : j'apprécie beaucoup son travail  :)


Pour le reste, mon sentiment est que nous recevons des avertissements de plus en plus sérieux (Three Miles Island, Tchernobyle, Fukushima...) mais que nous persistons à les ignorer. Faudra-t-il
en arriver au bord de l'extinction pour comprendre? Honnêtement, je ne le souhaite pas, ne serait-ce que pour l'avenir de mes enfants. Ceci étant, il est clair que les "zexperts zéclairés" qui
ont décidé que c'était une bonne chose ne nous ont pas consulté, et qu'ils ne nous ont certainement pas donné toutes les clés pour comprendre plainement les tenants et les aboutissants. La
meilleure preuve étant que 25 ans après Tchernobyle, certaines données sont encore gardées secrêtes sur les conséquences dramatiques de cet accident. Lamentable. En fait, ça serait presque
risible s'ils ne jouaient pas avec NOS vies.